Dans quels cas consulter en ostéopathie

L’ostéopathie peut être préventive, curative ou palliative.

Elle peut guérir toutes les douleurs dites « fonctionnelles », c’est-à-dire quand il n’y a pas de maladie organique (hépatite, tumeur…) ni de lésion organique du tissu (fracture, déchirure musculaire…). Son champ d’application est donc très grand :

*Douleur articulaire, mal de dos, lombalgie, cervicalgies,sciatique, cruralgie, douleur musculaire, nerveuse, torticolis, lumbago, tendinites, entorses, machoire qui claque…

*Maux de tête, migraine, vertiges, acouphènes…

*Règles douloureuses, douleurs lors des rapports sexuels, difficulté à avoir un enfant, douleur lors de la grossesse ou après l’accouchement…

*Troubles digestifs, reflux gastro-œsophagien, coliques, constipations, ballonement…

*Trouble de l’humeur, stress, trouble du comportement, angoisse, insomnies, trouble de la concentration, fatigue…

*Chez le nouveau né ou le bébé : torticolis congénital, reflux, asymétrie crânienne, otites chronique…

*Douleurs et fatigue consécutives à un accident de voiture,coup du lapin...

Il ne s’agit évidement pas d’une liste exhaustive.

D’autre part, comme nous venons de le voir, l’ostéopathie peut être palliative : lorsque la maladie organique est là, l’ostéopathe ne peut pas la guérir mais il peut aider son patient à mieux la vivre sur le plan des douleurs, de l’énergie et du moral.

De même, l’ostéopathie peut améliorer la qualité de vie des personnes handicapées (moteur ou mental).
 

Enfin, la philosophie même de l’ostéopathie est d’être préventive. L’ostéopathe peut donc être consulté sans qu’il n’y ait de douleurs. Dans ce cas, il fera un bilan et corrigera les « petits problèmes » qui pourraient entrainer à court ou long terme des douleurs. Ceci est valable chez le nouveau né, la femme enceinte, les enfants, les adultes ou les séniors car il n’y a pas d’âge pour consulter un ostéopathe.

L’ostéopathie s’adresse également aux sportifs, qu’ils soient sportifs amateurs ou professionnels et que ce soit pour supprimer des douleurs, améliorer les performances ou prévenir d’éventuelles blessures.

Date de dernière mise à jour : 07/07/2015